La question du jour:

Êtes-vous favorable à l'extension de la vaccination obligatoire ?




Êtes-vous favorable à l'extension de la vaccination obligatoire ?
Quatre Français sur 10 estiment que les risques encourus sont supérieurs aux bénéfices (photo d'illustration).

Orange avec AFP, publié le mardi 25 juillet 2017 à 07h00

Dès 2018, la vaccination obligatoire pourrait s'appliquer à 11 vaccins, contre trois actuellement. Une mesure qui ne fait pas l'unanimité.



Le gouvernement a décidé d'ajouter, à partir de l'année prochaine, huit vaccins aux trois déjà obligatoires (diphtérie, tétanos et poliomyélite): la coqueluche, la rougeole, les oreillons, la rubéole, l'hépatite B, la bactérie Haemophilus influenzae, le pneumocoque et le méningocoque C.

DIX INJECTIONS ÉTALÉES SUR DEUX ANS

Or, selon un récent sondage Odoxa pour Le Figaro, un Français sur deux est opposé à la vaccination obligatoire. 4 Français sur 10 estiment ainsi que les risques encourus sont supérieurs aux bénéfices. Ce sont les femmes (57 %) et les 25-34 ans (56 %) qui se montrent les plus hostiles à cette mesure.

28 % des réticents considèrent que cette obligation "servirait avant tout les intérêts de l'industrie pharmaceutique". Autres raisons invoquées : le danger potentiel pour la santé (21%), le choix qui devrait être privilégié plutôt que l'obligation (20 %) et un nombre de vaccins jugé "trop important" (20 %).

Face aux réticences, le ministère promet "qu'en pratique, l'extension à 11 vaccins obligatoires représente 10 injections pour les enfants, étalées sur 2 ans". La ministre Agnès Buzin a également fait savoir qu'elle réfléchissait à la possibilité d'une clause d'exemption pour les opposants les plus farouches.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.