La question du jour :

Vel d'Hiv : Emmanuel Macron a-t-il eu raison d'inviter Benjamin Netanyahu ?




Vel d'Hiv : Emmanuel Macron a-t-il eu raison d'inviter Benjamin Netanyahu ?
Benjamin Netanyahu et Emmanuel Macron, lors d'une conférence de presse le 16 juillet à l'Élysée.

, publié le lundi 17 juillet 2017 à 07h00

Emmanuel Macron a réaffirmé dimanche 16 juillet la responsabilité de la France dans la rafle du Vel d'Hiv en 1942, avant un plaidoyer vibrant contre l'antisémitisme et le racisme, en présence du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu qu'il a ensuite reçu à l'Elysée.

La venue en France du chef du gouvernement israélien, pour commémorer l'une des taches les plus sombres de l'histoire contemporaine française, a fait grincer quelques dents, certains dénonçant "un mélange des genres" ou "une instrumentalisation" des juifs français. 

L'association UJFP (Union juive française pour la paix) s'est dit ainsi "choquée" qu'un dirigeant israélien soit convié à la commémoration d'un "crime contre l'humanité franco-français". Le Parti communiste a également protesté, estimant que Benjamin Netanyahu n'était pas porteur d'un "message de paix".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.