La question du jour:

Faut-il interdire le tirage au sort pour l'entrée à l'université ?




Faut-il interdire le tirage au sort pour l'entrée à l'université ?

La ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal à l'Elysée, le 31 mai 2017.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le vendredi 16 juin 2017 à 07h00

Frédérique Vidal, la ministre de l'Enseignement supérieur, a annoncé dans Le Parisien jeudi qu'elle souhaitait mettre fin à la pratique du tirage au sort pour l'admission dans les universités, et cela dès la rentrée 2018.

Pour la ministre, "le tirage au sort est un système dont on ne peut se satisfaire, c'est le plus injuste qui soit".



Pendant la présidentielle, le gouvernement de Bernard Cazeneuve avait publié une circulaire dans le Journal officiel dans laquelle cette pratique pour les formations les plus prisées par les étudiants était validée, mais en dernier ressort. Car certaines licences ne peuvent accueillir tous les bacheliers. Cette année, 46.000 inscriptions supplémentaires ont été comptées sur APB par rapport à 2016.

Le tirage au sort était jusque-là pratiqué sans réglementation dans certaines formations comme la psychologie, le droit ou les Sciences et techniques des activités physiques et sportives (STAPS). Cette année, 169 filières sont concernées.

 
81 commentaires - Faut-il interdire le tirage au sort pour l'entrée à l'université ?
  • il faut récompenser la réussite par le travail , car sinon c'est la porte ouverte aux cancres qui encombreront les universités ! ! !

  • "Tirage au sort" Voilà la bonne décision prise sous l'ère Hollandaise !!!
    Voilà comment nos compétences socialistes récompensent le mérite, le travail, la notion de l'effort et l'investissement de soi !!!
    Et les bons élèves resteront sur le bord du trottoir !

  • naturellement , seuls les enfants des classes sociales favorisées ( enfants de députés , de sénateurs , et de tous les profiteurs de cette soit-disant république démocratique ) auront droit à des études supérieures ! le peuple restera dans sa fange ! la politique de Mr MACRON commence à donner les preuves de sa nuisance !

    Les classes sociales défavorisées font aussi des études supérieures, quand leurs parents ne leur ferment pas cette porte. Les études ça sert à rien................ce discours est encore exprimé par nombre de parents.

  • c'est tout-à-fait évident ! pourquoi cette prétendue sélection ? pour privilégier les plus nantis ( enfants de ministres, de députés , de sénateurs , etc ... ) sans doute ! tout-à-fait dans la ligne de Mr Macron ! nous ne sommes pas au bout de nos surprises !

  • Biensûr qu'il faut l'interdire, on peut avoir des personnes très motivées qui vont être refusées, donc cassées! et d'autres qui seront plutôt moyen qui passeront! la sélection n'est pas faite forcément pour les meilleurs résultats!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]