La question du jour :

Le score d'En Marche! est-il le signe "d'une adhésion aux réformes" ?




Le score d'En Marche! est-il le signe "d'une adhésion aux réformes" ?
Emmanuel Macron le 11 juin au Touquet.

, publié le dimanche 11 juin 2017 à 22h55

La République en marche d'Emmanuel Macron arrive largement en tête du premier tour des élections législatives, avec 32,0 à 32,9% des voix, et obtiendrait une majorité écrasante à l'Assemblée nationaleà l'issue du second tour, selon les estimations des instituts de sondage.

Le parti présidentiel devance nettement la droite (20,9 à 21,2%) et le FN, qui subit un revers par rapport à la présidentielle (13,1 à 13,9%), puis La France insoumise de Jean-Luc Mélenchon entre 10,9% et 11%, et le Parti socialiste entre 9 et 10%. La République en marche obtiendrait une écrasante majorité à l'issue du second tour dimanche prochain, avec entre 400 et 455 députés sur 577, selon les projections réalisées dimanche soir par les instituts. Fort de cette probable solide majorité à l'Assemblée, le chef de l'État aura les mains libres pour appliquer son programme.

Pour Gérard Collomb, ce score est "le signe d'une réelle adhésion aux réformes que nous avons commencé à mettre en oeuvre". "C'est aussi un encouragement à poursuivre le rassemblement, à rassembler sans sectarisme, à associer toutes celles et tous ceux qui veulent faire progresser la France, a ajouté le ministre de l'Intérieur.

Face à un tel résultat, le leader de la France insoumise en a appelé pour le second tour dimanche prochain aux "milieux populaires" et la "jeunesse", qui se sont moins mobilisés qu'à la présidentielle, pour ne pas donner "les pleins pouvoirs" au parti du président, dont il fustige le projet de réforme du code du travail. De son côté, François Baroin, chef de file Les Républicains pour les législatives, a appelé à la mobilisation pour éviter que les pouvoirs soient "concentrés" dans "un seul et même parti".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.