La question du jour:

Législatives : les affaires vont-elles peser sur votre vote ?




Législatives : les affaires vont-elles peser sur votre vote ?
Richard Ferrand lors d'un meeting avec les candidats de La République en marche, le 23 mai 2017.

Orange avec AFP, publié le samedi 03 juin 2017 à 07h00

Selon un sondage Ipsos publié vendredi 2 juin, la République en marche (LREM) arriverait largement en tête du premier tour des élections législatives avec 31 % d'intentions de vote. Mais les polémiques à propos de certains candidats pourraient porter préjudice au jeune parti.

C'est le cas notamment de l'affaire Ferrand. Le parquet de Brest a décidé, jeudi 1er juin, d'ouvrir une enquête préliminaire sur le cas du ministre de la Cohésion des territoires qui, selon les révélations du Canard enchaîné, est soupçonné d'avoir fait profiter ses proches de divers avantages lorsqu'il était directeur général des Mutuelles de Bretagne.

D'après un sondage Harris Interactive publié mercredi, 70 % des personnes interrogées estiment que Richard Ferrand devrait démissionner.

DÉGRADATION DE L'IMAGE DU GOUVERNEMENT

Selon un autre sondage Odoxa réalisé pour FranceInfo et publié vendredi, ils sont 54 % à estimer qu'Emmanuel Macron a tort de maintenir le ministre au gouvernement.

57 % des sondés déclarent également que la polémique concernant Marielle de Sarnez, la ministre des Affaires européennes, visée par une enquête préliminaire sur l'emploi d'un collaborateur au Parlement européen, dégrade l'image qu'ils avaient du gouvernement.

Ces deux affaires pourraient donc jouer sur le vote des électeurs pour les législatives des 11 et 18 juin.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU