La question du jour:

Richard Ferrand peut-il conserver son poste de ministre ?




Richard Ferrand peut-il conserver son poste de ministre ?
Le ministre de la Cohésion des territoires, Richard Ferrand, à sa sortie de l'Élysée, mercredi 31 mai 2017

Orange avec AFP, publié le jeudi 01 juin 2017 à 07h00

"Je suis un homme honnête." Malgré la polémique, Richard Ferrand n'a pas l'intention de démissionner. Voilà le cap qu'il tient depuis les révélations concernant l'acquisition d'un bien immobilier par les Mutuelles de Bretagne, dont il était alors le directeur.

Mardi soir, l'exécutif a de nouveau affirmé son soutien au ministre, par les voix d'Édouard Philippe et d'Emmanuel Macron.

"Tout ce que j'ai fait dans ma vie professionnelle est légal, public, transparent", a clamé le ministre de la Cohésion des territoires, mercredi 31 mai. Invité de France Inter, ce fidèle d'Emmanuel Macron depuis la première heure s'est défendu de toute manigance répréhensible par la loi. D'où sa décision de ne pas présenter sa démission. "Je ne le ferai pas pour deux raisons : d'abord j'ai ma conscience pour moi, je ne suis pas mis en cause par la justice de la République que je respecte profondément, et (...) je veux me consacrer aux priorités de mon ministère".



Le chef du gouvernement, Édouard Philippe, lui a renouvelé sa confiance mardi soir sur le plateau du JT de France 2. Richard Ferrand peut rester au gouvernement, a affirmé le Premier ministre, qui dit toutefois comprendre "l'exaspération des Français" devant ce type de pratiques. Vendredi, le Premier ministre avait déjà défendu son collaborateur : "Il n'y a pas de procédure juridictionnelle en cours, il n'y a donc pas une affaire, il y a un débat. Ce débat, il est politique et il sera tranché par ceux qui sont les plus à même et les mieux à même de trancher (...) les électeurs". La démission serait toutefois de rigueur en cas de mise en examen ou de défaite aux législatives. Richard Ferrand brigue un second mandat de député, sous l'étiquette de la République en marche (REM), dans la 6e circonscription du Finistère.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU