ALERTE INFO
21:27 Array

La question du jour :

Les candidats La République en marche incarnent-ils un renouveau?




Les candidats La République en marche incarnent-ils un renouveau?
Richard Ferrand a présenté les candidats de "La République en marche" aux législatives, le 11 mai 2017.

, publié le vendredi 12 mai 2017 à 07h00

Il le répète comme un mantra depuis qu'il a fondé son mouvement. Emmanuel Macron veut incarner le renouveau politique, s'affranchir des règles, oublier les vieilles pratiques... Pour les élections législatives, il avait annoncé qu'au moins la moitié des candidats investis par son mouvement serait issue de la société civile. Et jeudi 11 mai, force est de constater que la promesse a été tenue.

Le secrétaire général de La République en marche, Richard Ferrand, a annoncé l'investiture de 428 candidats, "issus de l'ensemble du spectre politique républicain" et dont 52% venant de la société civile. Sur les "428 candidats" investis sélectionnés à partir de "19.000 dossiers" déposés depuis janvier, il y a "52% de candidates et candidats issus de la société civile au sens qu'ils n'ont jamais exercé de mandat électif", a-il précisé. Il a aussi fait état d'une "parité réelle" avec 214 candidats femmes et 214 hommes, précisant que l'âge moyen des candidats pour les scrutins des 11 et 18 juin était "de 46 ans contre 60 ans pour la moyenne des députés sortants", le plus jeune étant âgé de 24 ans. Tous remplissent les "critères de renouvellement voulus par Emmanuel Macron: la parité réelle, la probité, le pluralisme politique et la cohérence", a affirmé le secrétaire général du mouvement.

Plusieurs personnalités ont également été investies, dont l'ancien juge d'instruction Eric Halphen, le mathématicien Cédric Villani ou encore la torera Marie Sara.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.