La question du jour:

Nicolas Dupont-Aignan, contesté dans sa ville, doit-il démissionner ?




Nicolas Dupont-Aignan, contesté dans sa ville, doit-il démissionner ?
Nicolas Dupont-Aignan et Marine Le Pen au siège du FN à Paris le 29 avril 2017.

Orange avec AFP, publié le mardi 02 mai 2017 à 07h00

Depuis vendredi 28 avril et le ralliement de Nicolas Dupont-Aignan à Marine Le Pen, le maire de Yerres (Essonne) essuie de violentes critiques. Après deux jours de manifestations dans sa ville, les maires des huit communes membres avec Yerres de la communauté d'agglomération Val-d'Yerres-Val-de-Seine se sont mis d'accord dimanche pour demander la démission de Nicolas Dupont-Aignan de la présidence de l'agglomération.

Les maires - un socialiste, sept de droite -, ainsi que le président PS du conseil départemental de l'Essonne François Durovray (premier vice-président de l'agglomération), ont rédigé une lettre à Nicolas Dupont-Aignan dans laquelle ils lui demandent "de remettre son mandat à la communauté d'agglomération", a expliqué Georges Tron, maire de Draveil, arguant notamment d'une différence de "valeurs" entre "celles que nous défendons" et celles du FN.

François Durovray a ajouté, dans une interview à Sud Radio, que les habitants de Yerres et des communes alentours vivent "très difficilement" le revirement du président de Debout la France. "C'est un élu qui était apprécié, qui a fait beaucoup de choses. Ils sont sidérés, parce qu'ils ont tous en mémoire ses prises de position sur le Front national, qui étaient des positions extrêmement fermes", a-t-il ajouté.

Dimanche encore, plusieurs centaines de personnes - 350 selon la police - se sont rassemblées devant la mairie d'Yerres pour protester contre cette alliance aux cris de "Dupont démission" et au son de quelques casseroles.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.