La question du jour:

Approuvez-vous les frappes américaines contre le régime syrien ?




Approuvez-vous les frappes américaines contre le régime syrien ?
59 missiles Tomahawk ont été tirés vers la base aérienne d'Al-Chaayrate, située près de la ville de Homs

Orange avec AFP, publié le samedi 08 avril 2017 à 07h00

La Syrie s'invite dans la campagne présidentielle après les frappes américaines, avec des réactions allant d'un soutien de Benoît Hamon et d'Emmanuel Macron, dans la ligne de François Hollande, aux critiques de Marine Le Pen et celles, très vives, de Jean-Luc Mélenchon, en passant par la prudence de François Fillon.

C'est par un communiqué commun avec Angela Merkel que M. Hollande a réagi aux frappes ordonnées vendredi par son homologue américain.

"Assad porte l'entière responsabilité de ce développement. Son recours continu aux armes chimiques et aux crimes de masse ne peut en effet rester impuni", déclarent les deux dirigeants européens. En déplacement en Ardèche, le président français a ensuite estimé que la "réponse" américaine devait être "poursuivie au niveau international", "dans le cadre des Nations unies si c'est possible", afin d'"empêcher qu'il y ait de nouveau utilisation des armes chimiques et l'écrasement par ce régime de son propre peuple".

A l'issue d'un conseil de défense en début de soirée à l'Elysée, le chef de l'Etat également réclamé que "le mécanisme d'attribution des responsabilités", dans l'attaque présumée au gaz chimique, se déroule "le plus rapidement possible afin de pouvoir sanctionner. Depuis la Tunisie, Bernard Cazeneuve a rappelé que M. Hollande avait prôné dès 2013 "une réaction très ferme à l'égard de l'utilisation d'armes chimiques" par Damas. "Nous constatons aujourd'hui que notre ligne était la bonne et que l'on se réveille. Tant mieux", a ajouté le Premier ministre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.