La question du jour:

Faut-il réduire le nombre de fonctionnaires ?




Faut-il réduire le nombre de fonctionnaires ?
François Fillon veut supprimer 500.000 postes de fonctionnaires (illustration)

Orange avec AFP, publié le mardi 28 mars 2017 à 07h00

Ils représentent en France près de 5,4 millions de salariés. Les fonctionnaires sont très présents dans les débats à moins d'un mois du premier de l'élection présidentielle, en termes d'effectifs et de coût. Leur futur reste cependant très flou, au risque pour les partis traditionnels de voir leur vote se rediriger vers le FN.

Au nom de la réduction de la dépense publique, François Fillon propose d'en supprimer 500.000, l'ex-ministre de l'Économie Emmanuel Macron, 120.000. A gauche, Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon veulent consolider les effectifs. Et à l'extrême droite Marine Le Pen prône des recrutements et des réductions en fonction des secteurs.

Ces discours "alimentent l'idée que les fonctionnaires ne seraient qu'un coût pour la société", estime Bernadette Groison, présidente de la FSU, 2e organisation syndicale de la fonction publique et première fédération de l'éducation, qui fustige le "fonctionnaires bashing".

"Quelle est leur place dans la société de demain ? Il n'y a pas de réponse pour l'instant" alors qu'"ils traversent une crise qui va au-delà des questions économiques et financières", résume Luc Rouban, directeur au CNRS (Cevipof) et auteur du récent "quel avenir pour la fonction publique ?" (Documentation Française). "C'est là-dessus que les agents attendent de la clarté de la part des politiques", note Bernadette Groison.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU