La question du jour:

Êtes-vous heureux au travail?




Êtes-vous heureux au travail?

Selon l'enquête "Parlons travail", les salariés français sont majoritairement heureux au travail

Orange avec AFP, publié le vendredi 17 mars 2017 à 07h00

Une majorité des salariés français aime son travail. Tel est le constat dressé par la CFDT, au terme d'une vaste enquête réalisée auprès de 200.000 personnes. L'enquête "Parlons travail", dont les résultats ont été publiés jeudi 16 mars, fait le point sur une vingtaine de thèmes: santé, temps de travail, vie au travail, parcours professionnel, chômage, salaires, discriminations, syndicats, sexisme, stress, grève...


Malgré cette tendance globalement positive, nombreux sont les salariés à estimer avoir trop de travail, et sont même 36% à déclarer avoir fait un burn-out.
On apprend ainsi que 77% des Français déclarent aimer leur travail, même si la charge en est jugée excessive par 51% des interrogés, qui sont 58% à penser qu'ils n'ont pas assez de temps pour le faire correctement.
D'ailleurs, 36% des sondés assurent avoir déjà fait un burn out. Le chiffre est sensiblement identique (35%) en ce qui concerne les personnes qui estiment que leur travail nuit à leur santé.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
33 commentaires - Êtes-vous heureux au travail?
  • avatar
    Shutruk-Nahunte  (privé) -

    Faut-il rappeler que ce terme de travail nous vient du latin «tripalium »  instrument de torture à trois pieux utilisé par les Romains pour punir les esclaves indociles ? Tripalium a donc donné le mot travail avec tous les maux qui vont avec, dont le chômage - ironie du sort tragique et paradoxale - n'est pas le moindre.
    Dans cette société excrémentielle soumise à la loi implacable du profit, c'est notre " cadavre qui prolifère."

  • j'ai une amie qui n'est pas heureuse au travail, car il faut faire de la production et tant à l'heure, mon amie est handicapée et doit travailler comme une personne normal, je trouve selon honteux de profiter du handicap des gens pour se faire du fric. quant à moi, ça va pour le moment (je précise que je ne suis pas fonctionnaire)

  • retraité, je ne prononce pas, Mais à l'époque ou je travaillais, j'étais heureux de bosser..
    Quand je ne plaisais plus dans une boite, je changeais, bien sur il y avait une période d'adaptation mais après tout allait pour le mieux. l'époque n'est plus la même, mais je crois que trop de gens ont peur du changement et c'est une erreur.

  • non j'attends la retraite avec impatience mais on 'arrete pas de repousser l age legal...et pour les quand on n'est pas heureux on change de boulot...si on n'avait pas de chomage et qu'en quittant un boulot on en trouvait de suite un autre ...oui je le ferais

  • Pas étonnant de la part de la CFDT . Le bonheur vu par la CFDT ( les 3x8 .la nuit ,le dimanche ,des journées sans fin ,apprentissage à 14 ans , loi Macron , loi El Khomri) .