La question du jour:

François Fillon peut-il encore se retirer ?




François Fillon peut-il encore se retirer ?
François Fillon sur la place du Trocadéro, à Paris, dimache 5 mars 2017

Orange avec AFP, publié le lundi 06 mars 2017 à 12h45

Il l'a dit et réaffirmé à plusieurs reprises, François Fillon ira "jusqu'au bout" dans cette compétition qu'est l'élection présidentielle. Encore le week-end dernier, le candidat de la droite a montré sa volonté de tenir bon face à ce qu'il considère être une tentative d'"assassinat politique" ainsi qu'une procédure judiciaire "à charge" contre son épouse et lui.

Invité du journal télévisé de France 2 dimanche soir, quelques heures après avoir réuni des dizaines de milliers de personnes place du Trocadéro, il s'est à nouveau voulu très clair : "non", il ne retirera pas sa candidature.



Pourtant, les défections sont nombreuses dans le camp de la droite, certains anciens soutiens critiquant ouvertement la position "jusqu'auboutiste" adoptée par le candidat LR, et les intentions de vote sont en chute libre. Seuls 29% des Français, moins d'une personne sur trois, souhaitent que François Fillon se maintienne dans la course à l'Élysée, selon un sondage Atlantico et Harris Interactive publié lundi par RMC. Dans le même temps, son rival de la primaire n'a pas laissé de place au doute. Alors que de plus en plus de voix à droite voyaient en lui un recours possible et espéraient qu'il prenne le relais en cas de retrait de François Fillon, Alain Juppé a convoqué une conférence de presse lundi matin pour réaffirmer sa position : il ne se présentera pas à l'élection présidentielle.



"Je confirme une bonne fois pour toutes que je ne serai pas candidat à la présidence de la République", a-t-il déclaré depuis la mairie de Bordeaux. "Pour moi, il est trop tard." "Au lendemain de notre primaire (...) François Fillon, à qui j'avais immédiatement apporté mon soutien, (...) avait un boulevard devant lui, je lui ai renouvelé ce soutien à plusieurs reprises. (...) "Son système de défense fondé sur la dénonciation d'un prétendu complot et d'une volonté d'assassinat politique l'ont conduit dans une impasse." À 71 ans, Alain Juppé estime visiblement que ce n'est pas à lui de sortir la droite de cette impasse.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU