La question du jour:

Présidentielle : François Fillon a-t-il raison de maintenir sa candidature ?




Présidentielle : François Fillon a-t-il raison de maintenir sa candidature ?

François Fillon le 1er mars 2017.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le jeudi 02 mars 2017 à 07h00

POLITIQUE - Le candidat Les Républicains a choisi mercredi de se maintenir dans la course à l'Élysée malgré sa possible mise en examen dans le cadre de l'enquête sur les emplois présumés fictifs de son épouse et de ses enfants.

"Je ne céderai pas, je ne me retirerai pas". "J'irai jusqu'au bout", a assuré mercredi midi 1er mars le candidat François Fillon devant la presse à son siège de campagne, en annonçant sa convocation par les juges d'instruction le 15 mars afin d'être mis en examen dans le cadre du "PenelopeGate".

Sa femme Penelope, visée par des accusations d'emplois fictifs comme collaboratrice parlementaire ainsi qu'à La Revue des Deux Mondes, est également convoquée à des fins de mise en examen.

"Ce n'est pas moi seulement qu'on assassine, c'est l'élection présidentielle", a-t-il clamé. "Au-delà de la procédure judiciaire, c'est au peuple français et à lui seul que j'en appelle désormais (...) parce que seul le suffrage universel et non pas une procédure menée à charge peut décider qui sera le prochain président de la République", a expliqué le prétendant Les Républicains à l'Élysée. L'ex-Premier ministre avait pourtant promis au lendemain des premières révélations du Canard Enchaîné, le 25 janvier dernier, qu'il se retirerait s'il était mis en examen.

CRITIQUÉ DE TOUTES PARTS

Ses adversaires à la présidentielle ont vivement critiqué ses propos. Emmanuel Macron l'a accusé de perdre "ses nerfs" et "le sens des réalités". Il a refusé l'idée d'une "trêve judiciaire" pendant la campagne. Benoît Hamon a condamné "une incroyable violence" de ses propos. Jean-Luc Mélenchon a dit avoir "de la peine" pour la droite, qui mériterait "un candidat présentable".

Mais c'est surtout au sein de son propre camp que les critiques sont les plus vives. Après sa déclaration, Bruno Le Maire, ex-candidat à la primaire de la droite, a annoncé sa démission de ses fonctions de représentant pour les affaires européennes et internationales auprès du candidat, au nom du "respect de la parole donnée". Il a été suivi par les députés Alain Chrétien, Jean-Luc Warsmann mais aussi Catherine Vautrin, vice-présidente LR de l'Assemblée. Le député LR Pierre Lellouche a appelé à chercher "une sortie de crise par le haut", envisageant de demander au Conseil constitutionnel un report de l'élection.

Les centristes de l'UDI, qui avaient initialement soutenu Alain Juppé avant de rallier François Fillon, ont annoncé qu'ils "suspendaient" leur participation à la campagne.

 
177 commentaires - Présidentielle : François Fillon a-t-il raison de maintenir sa candidature ?
  • Oui il a raison d'abord parce qu'il est toujours à ce jour Présumé innocent

    et ensuite parce qu'il est le seul à avoir un programme qui tienne la route

    qui fera remettre la France debout mise à mal par le bilan Catastrophique

    de la Hollandie et son gourvernement de nuls dont Macron est comptable

    je suis entièrement d' accord avec vous lavéritévraie
    et hervé 75 c'est de l'humour .....et Hollande c'était quoi ..!!!! le tsunami !

    Alors vous lui ouvrirait les portes pour magouiller encore plus ! Non il n'a pas 'l'étoffe d'un Président, SUn jour il dit et alors et le lendemain il rends les costumes ! Mais surtout par l'argent qu'il a touché avec son épouse (au vu des montants) defaçon indécente, que fera-t-il s'il n'a plus d'immunité, il a été formé par Sarkozy - côté honnêteté c'est pas le top, mais en plus il est moins malin que son ancien Chef, sa défense est lamentable ! On a voté aux primaires pour un homme intègre pour moi ce vote ne vaut plus rien au vu des casseroles qu'il traîne. Nous avons été trompés !

    Vous devez être dans les catégories qu'il ménage car pour moi son programme me fait peur

  • macron est allé aux mureaux ; il est passé devant la cité mais il a oublié de s,arreter

  • avatar
    jojo06  (privé) -

    OUI, car si F.Fillon était amené à renoncer ça serait suite à une manœuvre complètement anti-démocratique et force doit rester à la démocratie.

  • La seule question qui vaille est de savoir pourquoi la justice, si lente d'habitude, a réagi de façon aussi rapide. Cela pose question alors que l'on sait qu'un bon tiers des 577 députés font exactement la même chose, à savoir favoriser leur famille dans un but clairement recherché d'enrichissement personnel, ce que les français ne supportent plus à l'heure où des centaines de milliers d'entre eux perdent leur emploi. Un tiers des 577 députés, c'est-à-dire 190 contrevenants, exclusivement de droite et de gauche mais aussi d'extrême-gauche. Ces derniers peuvent toujours compter sur la clémence de la justice alors qu'un tiers des magistrats syndiqués appartiennent au syndicat de la magistrature, sinistrement célèbre pour son mur des cons. De fait, Fillon paie pour les autres et pour cette raison, je défends ce politicien incompétent et menteur en raison de la cabale hollandienne dont il fait l'objet.

    soit l'archaïque "les ennemis de mes ennemis sont mes amis" (temporairement); cad le niveau zéro de la stratégie. Fillon a-t-il , ou non, mis les doigts dans le pot de confiture ?? l'argument "y a pakmoi" est invalide, et lui n'ose même pas l'utiliser. Mais vous si. serait-ce pour défendre par avance quelqu'un(e) d'autre ?

    Je remet :

    Si j'ai bien compris ce que tu écris, darwin2bis, un tiers des magistrats syndiqués appartiennent au syndicat de la magistrature. Cela veut donc dire que les 2/3 des magistrats syndiqués ne sont pas au syndicat de la magistrature, soit la majorité....

    J'aime poser les bonnes questions, vita, souvent celles qu'évitent soigneusement les journalistes qui de fait, trahissent la déontologie basique de leur métier.

    Quand on manque d'argument, on met en avant la théorie du complot, un peu juste comme défense. S'ils n'étaient pas coupables ils iraient de suite devant- le juge et les affaires seraient réglés !

    Ah bon Gaos ? Alors pourquoi donc la justice ne poursuit-elle pas François Bayrou dans ce cas ?

    Eh oui en France on peut prendre un membre de sa famille comme attaché parlementaire, mais les emplois fictif sont interdits, c'est sans doute ce qui fait la différence et comme le dit Alcidekostic les 190 ne se présentent pas à l'élection présidentielle !

    Bayrou, du moins à ma connaissance, n'est pas impliqué dans une affaire d'emplois fictifs. En revanche, il a tout comme Marine le Pen rémunéré ses assistants du Modem alors qu'ils ne travaillaient pas du tout à Bruxelles, pour des emplois bien réels mais en France. C'est d'ailleurs plus grave que pour Marine le Pen qui a rémunéré Thierry Légier son garde du corps qui de toute manière n'a d'autre choix que de la suivre dans ses déplacements. Sur le plan moral, il n'y a pas grand chose à redire sauf bien entendu sur le fait qu'on en parle pas et même pas du fait que si Bayrou a renoncé à la présidentielle, ce n'est que pour ne pas se retrouver accusé à son tour. Les médias qui ne sont ni libres ni indépendants ne font leur travail que sur commande de leurs patrons très liés au pouvoir en place.

    Alors Gaos, ça vous laisse muet ?

    Si je suis le raisonnement de certains, si M. Fillon n'avait pas été le vainqueur des primaires et en passe de devenir le président des français, ça n'aurait pas été grave. Donc toujours dans cette logique tous les autres peuvent continuer? Allez y a rien à craindre si vous ne vous présentez pas à la présidentielle .... Quant aux emplois fictifs vous avez les informations ???
    Que dire de notre président actuel, qui lui demande des comptes, pas besoin d'enquête ? De l'argent public pour la protection de ses bonnes amies, un coiffeur payé comme un PDG mais à l'évidence ça n'intéresse pas le canard et les autres journaux qui sont eux aussi subventionnés par nos impôts !

    Excellent commentaire de Coque1. Alcidekostic avait rappelé que la justice ne s'intéresse pas aux délinquants mais uniquement à ceux qui se présentent à l'élection présidentielle, pour autant qu'ils ne soient pas de gauche en tout cas. Mais cela Gaos ne l'a pas remarqué, à moins qu'il ne cautionne une justice à géométrie variable ?

    La justice est plus rapide, car il n'y a plus de trêve pendant les élections Les Juges sont souvent caricaturés pas leur lenteur ! Les temps changent et c'est tant mieux ! D'autre part en France il y a sans arrêt des élections ce qui bloquait tous les procès concernant les personnes se présentant aux diverses élections !

  • Alors que tous ses adversaires politiques devraient se réjouir de la situation, aucun ne semble ravi de le voir s'effondrer dans les sondages. L’affaire ne semblerait elle pas aussi évidente qu’on nous le laisse entendre. En nous le présentant comme laminé même dans son propre camp, personne ne semble sauter au plafond.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]