La question du jour:

Violences urbaines : le gouvernement gère t-il bien la situation?




Violences urbaines : le gouvernement gère t-il bien la situation?
Des émeutes ont eu lieu à Bobigny et dans plusieurs villes de Seine-Saint-Denis

Orange avec AFP, publié le mardi 14 février 2017 à 07h00

Le gouvernement a lancé un appel au "calme" après les incidents qui se sont enchaînés depuis plus d'une semaine en banlieue parisienne dans le sillage de "l'affaire Théo".

"J'appelle au calme", "à la responsabilité, à la sérénité, à la confiance dans la justice", a lancé Bruno Le Roux. Le ministre de l'Intérieur a condamné dans le même temps les violences de ce week-end à Bobigny, où une manifestation en soutien au jeune homme a dégénéré en multiples dégradations, et à Argenteuil.

"L'émotion légitime" suscitée par l'affaire Théo "ne saurait en rien justifier" ces "violences inacceptables", estime pour sa part côté Bernard Cazeneuve. Le Premier ministre recevait à Matignon des associations antiracistes, alors que les incidents ont remis les banlieues dans le débat à deux mois de l'élection présidentielle.

François Hollande, qui s'était rendu au chevet du jeune homme la semaine dernière, se rend mardi matin à Aubervilliers pour un déplacement consacré à l'emploi des jeunes, fortement touchés par le chômage dans les quartiers. Dimanche, pour la première fois depuis la brutale interpellation le 2 février de Théo, qui dit avoir été violé par un policier avec une matraque, des violences urbaines ont été rapportées en dehors de Seine-Saint-Denis.

A Argenteuil, onze personnes, dont huit mineurs, ont été interpellées après des heurts avec les forces de l'ordre, l'incendie d'un véhicule et le caillassage d'un bus. Aux Ulis (Essonne), une patrouille de police a dû se réfugier dans le commissariat après avoir essuyé des jets de pierre et de bouteilles. En Seine-Saint-Denis, dix mineurs ont été interpellés à Drancy. Des heurts ont aussi été signalés dans d'autres départements de région parisienne, notamment dans les Yvelines où quatre véhicules ont été incendiés.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU