La question du jour:

Présidentielle : Fillon peut-il sortir indemne du "PenelopeGate"?




Présidentielle : Fillon peut-il sortir indemne du "PenelopeGate"?
Penelope et François Fillon, le 29 janvier 2017, à Paris

Orange avec AFP, publié le mardi 31 janvier 2017 à 07h00

Le mal est-il déjà fait ? Alors que les révélations se succèdent dans l'affaire Penelope Fillon, la position du candidat semble de plus en plus fragile. Le Canard enchaîné publie mercredi 1er février de nouvelles révélations sur les soupçons d'emploi fictif qui planent sur la femme de l'ancien Premier ministre.

Elle aurait touché au total plus de 900.000 euros brut comme collaboratrice de son mari et de son suppléant, ainsi qu'à la "Revue des deux mondes". Par ailleurs, le candidat de la droite à la présidentielle a rémunéré deux de ses enfants comme assistants parlementaires quand il était sénateur de la Sarthe entre 2005 et 2007, affirme aussi l'hebdomadaire satirique. Sa fille aînée Marie et son fils Charles auraient touché à eux deux 83.735 euros brut sur 21 mois.

Après ces nouvelles révélations, François Fillon s'est déclaré victime d'une "opération d'une extrême ampleur, de calomnie très professionnelle".

"À ma connaissance, dans l'histoire de la Ve République, cette situation ne s'est jamais produite, jamais à moins de trois mois d'une élection présidentielle. Une opération d'une telle ampleur et aussi professionnelle n'a été montée que pour essayer d'éliminer un candidat autrement que par la voie démocratique", a déclaré l'ancien Premier ministre devant l'Electronic Business Group à Paris

Lundi, François et Penelope Fillon avaient été entendus séparément à Versailles dans les locaux du Groupe d'intervention régional (GIR) par les policiers de l'office central de lutte contre la corruption et les infractions financières. Le candidat à la présidentielle et sa compagne avaient affirmé à l'issue de leurs auditions avoir "apporté des éléments utiles à la manifestation de la vérité afin d'établir le travail réalisé par Mme F​illon", selon un court communiqué publié dans la soirée par l'équipe de campagne du candidat à l'Elysée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.