La question du jour:

Pollution : croyez-vous en l'efficacité des vignettes Crit'air ?




Pollution : croyez-vous en l'efficacité des vignettes Crit'air ?
Les voitures les plus polluantes n'auront pas le droit de circuler mardi à Paris, Grenoble et Lyon. (Photo d'illustration)
A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mardi 24 janvier 2017 à 07h00

Une semaine seulement après l'introduction des vignettes anti-pollution Crit'air, Paris et Lyon ont interdit lundi 23 janvier la circulation aux véhicules les plus polluants, une première en forme de test au moment où plusieurs régions souffrent d'une surconcentration en particules fines. Les restrictions de circulation ont été maintenues pour mardi à Paris et en petite couronne, ainsi qu'à Grenoble et à Lyon.

Alors que la circulation alternée, à l'efficacité souvent contestée, autorise les voitures à circuler selon leur plaque d'immatriculation (paire ou impaire), la circulation différenciée fonctionne avec les vignettes rendues obligatoires depuis le 16 janvier à Paris et dans 69 communes de la petite couronne.





Dans la capitale, les contrôles des policiers ont montré lundi qu'il reste encore beaucoup de "pédagogie" à faire, constatent les autorités. Certains contrevenants ont toutefois mémorisé le dégradé de couleurs correspondant aux cinq niveaux de pollution (du vert au marron), les véhicules les plus anciens n'ayant pas droit à un macaron. "Une certaine tolérance" est encore observée, explique Françoise Hardy, sous-directrice à la circulation de la préfecture de police. Un quart des Franciliens ont acheté leur vignette (sur le site www.certificat- air.gouv.fr) mais tous ne l'ont pas reçue. "S'ils nous montrent le récépissé c'est bon", ajoute-t-elle. "On fait encore de la pédagogie".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.