La question du jour:

2017 : la gauche a-t-elle plus de chances en se rassemblant ?




2017 : la gauche a-t-elle plus de chances en se rassemblant ?

Arnaud Montebourg et Jean-Luc Mélenchon en 2011 (archives)

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le lundi 07 novembre 2016 à 07h00

En cette période de pré-campagne électorale, la question du rassemblement de la gauche suscite des interrogations. Les cadres du Parti communiste (PCF) ont annoncé leur refus de s'allier à Jean-Luc Mélenchon, désavouant ainsi leur secrétaire national, Pierre Laurent, tandis qu'Arnaud Montebourg s'est déclaré favorable à un rapprochement avec Jean-Luc Mélenchon.

Pierre Laurent a expliqué dimanche 6 novembre que la décision des cadres communistes découlait d'une "exaspération" que suscite Jean-Luc Mélenchon.

"Malheureusement, je pense qu'il y a une exaspération d'une partie des communistes devant les portes claquées et les mots parfois un peu cinglants de Jean-Luc Mélenchon y compris à notre égard", a déclaré le secrétaire du PCF sur France Inter.

"Ils ont le sentiment parfois que Jean-Luc, au lieu de nous aider dans cette tâche (d'union à gauche), la ralentit plutôt", a-t-il poursuivi. "Voilà ce qui provoque le débat chez les communistes, et chez certains d'entre eux l'idée que peut-être la voix du parti communiste pour faire prévaloir ce rassemblement n'est pas assez entendue et qu'une candidature du parti communiste permettrait de le faire avec plus de force."

- MONTEBOURG TEND LA MAIN À MÉLENCHON -

L'ancien ministre de l'Économie, candidat à l'élection présidentielle depuis cet été, affichait la semaine passée une belle confiance à l'approche de la primaire de gauche. "Hollande, je vais le taper. Ce sera du 60-40", aurait-il lancé en petit comité, révélait dimanche 6 novembre le Journal du Dimanche (JDD). "Et Valls ? Il sera encore plus facile à battre", aurait-il également déclaré.

Arnaud Montebourg aurait même élaboré une stratégie de rassemblement hors du Parti socialiste : "J'irai voir Mélenchon pour le convaincre de me rejoindre : je veux faire l'union de toute la gauche ! Comme Mitterrand en 1981". La semaine dernière, dans le JDD, il avait déjà tendu la main au PCF en vue d'une union dès le premier tour de la présidentielle. Le ralliement des communistes n'est cependant pas acquis.

 
97 commentaires - 2017 : la gauche a-t-elle plus de chances en se rassemblant ?
  • Il faut savoir de quelle gauche on parle. Si c'est celle de Hollande et de Valls elle est CUITE et ARCHICUITE. Par contre un VRAI rassemblement d'une vrai gauche représentant le PEUPLE qui souffre de toutes les mesures prises par le différents gouvernements pourrait même prendre des voix à l'Illusionniste MARINE. Pour ça il faudrait que les NPA, L.O, EELV, PC et autre micro-partis arrêtent de vouloir à tout prix une candidature et se rallient sans arrière pensées derrière UN SEUL CANDIDAT qui pourrait être un mélange de MONTEBOURG, MELENCHON, HULLOT et même BESANCENOT. Là il y aurait peut-être un petit espoir.

  • pour une majorité il faut qu'ils accordent le droit de vote à tous ceux qui n'ont jamais été français de coeur !!

  • Avec le réchauffement climatique, plus les frictions et les mésententes ,les échauffourées ,dans les banlieues ,la gauche finira bien par cramer !!

  • C'est l'abstention qui va gagner

  • Evidemment, L' UNION FAIT LA FORCE!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]