La question du jour:

"Nos ancêtres les Gaulois" : êtes-vous d'accord avec Nicolas Sarkozy ?




"Nos ancêtres les Gaulois" : êtes-vous d'accord avec Nicolas Sarkozy ?
Nicolas Sarkozy est en campagne pour la primaire de la droite de novembre, le 19 septembre à Franconville.

Orange avec AFP, publié le mercredi 21 septembre 2016 à 07h00

Entre ironie et critiques virulentes, les propos de Nicolas Sarkozy - pour qui "dès que vous devenez français, vos ancêtres sont gaulois" - ont suscité mardi de vives critiques à gauche comme chez ses opposants à la primaire de la droite.

Ce sont les adversaires de l'ancien président à la primaire de la droite qui ont ouvert le feu. Le député de l'Eure Bruno Le Maire a appelé à éviter les caricatures: "J'ai un grand-père pied-noir, j'ai une arrière-grand-mère brésilienne, j'ai une mère qui est toulousaine, j'ai un père né à Paris et je me sens avec toutes ces racines pleinement, entièrement, fièrement français", a-t-il assuré sur Radio Classique.

Dans le camp d'Alain Juppé, au coude à coude avec M. Sarkozy dans les sondages, le porte-parole Benoist Apparu a déclaré sur BFMTV qu'il n'était "pas convaincu que nos amis martiniquais ou réunionnais se retrouvent totalement dans cette définition-là, qui n'est pas celle de la France."



Parmi les proches de M. Sarkozy, son porte-parole Eric Ciotti a pris sa défense: "les menaces actuelles nous imposent de réhabiliter ce modèle d'assimilation parce qu'on ne devient pas français par hasard". Son directeur de campagne, Gérald Darmanin a quant à lui évoqué ses "deux grands-pères nés de l'autre côté de la Méditerranée", dans un message sur son compte Twitter. "Petit, mes parents bercèrent mes jeunes années avec Astérix et Obélix. Mes ancêtres étaient culturellement gaulois. Et j'en suis heureux", a-t-il dit.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.