La question du jour :

Jacqueline Sauvage reste en prison : cette décision vous choque t-elle?




Jacqueline Sauvage reste en prison : cette décision vous choque t-elle?
Janine Bonaggiunta et Nathalie Tomasini, avocates de Jacqueline Sauvage

, publié le samedi 13 août 2016 à 07h00

Jacqueline Sauvage, condamnée à dix ans de réclusion pour le meurtre de son mari violent, mais partiellement graciée par François Hollande, reste en prison: le tribunal d'application des peines lui a refusé vendredi sa demande de libération conditionnelle.

"Nous sommes sous le choc", ont déclaré ses avocates, Me Nathalie Tomasini et Janine Bonaggiunta, après la décision rendue par le tribunal d'application des peines de Melun. Elles ont dénoncé en conférence de presse "un véritable acharnement judiciaire" de la part de magistrats "qui probablement règlent leurs comptes car la grâce présidentielle a été extrêmement mal perçue par l'ensemble de la profession".

INCOMPRÉHENSION

Le parquet, qui avait pris des réquisitions favorables à la remise en liberté de cette femme devenue un symbole des violences conjugales, "va faire appel" de la décision, a indiqué la procureure de Melun, Béatrice Angelelli. Âgée de 68 ans, Jacqueline Sauvage avait été condamnée en appel en décembre à dix ans de prison par la cour d'assises du Loir-et-Cher pour le meurtre de son mari, qui la battait depuis des années et avait violé ses filles.


Sa condamnation avait suscité une vague de mobilisation, et la demande de grâce présidentielle formulée par ses filles avait été appuyée par de nombreux parlementaires et personnalités. Une pétition "Libérez Jacqueline !" a recueilli 400.000 signataires dans toute la France.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.