La question du jour :

JO 2016 : François Hollande a-t-il raison de se rendre à Rio ?




JO 2016 : François Hollande a-t-il raison de se rendre à Rio ?
François Hollande et Manuel Valls durant France-Portugal, le soir de la finale de l'EURO 2016, le 10 juillet.

, publié le mercredi 03 août 2016 à 07h00

- Le président français sera présent au Brésil les 4 et 5 août. Parmi les chefs d'État et de gouvernement occidentaux, il fera presque figure d'exception, très peu d'entre eux ayant annoncé leur intention d'aller soutenir leur délégation.

-

Après avoir brillé par son absence il y a deux ans aux JO d'hiver de Sotchi, en Russie, François Hollande sera bien présent au Brésil pour les Jeux de la XXXIe Olympiade de l'ère moderne (5-21 août). La mèche avait été vendue dès dimanche dernier par le ministre brésilien des Affaires étrangères, avant que l'information soit finalement confirmée vendredi par l'Élysée. Parmi les chefs d'État et de gouvernement occidentaux, le président français fera presque figure d'exception, très peu d'entre eux ayant annoncé leur intention d'aller soutenir leur délégation.

À Rio, M. Hollande ne se contentera pas de faire acte de présence lors de la cérémonie, qui lancera officiellement les compétitions. Le président est attendu à Rio dès la veille pour y entamer un intense travail de lobbying dans le cadre de la candidature de Paris pour les JO 2024. Un François Hollande en mission durant 48 heures pour conforter les chances de la capitale française dans la course à l'obtention des Jeux olympiques, un an avant l'annonce de la ville lauréate.

MENACE TERRORISTE

S'il assistera bien évidemment à la cérémonie d'ouverture dans le mythique stade du Maracana, le président de la République pourrait toutefois, à la différence de 2012 et en raison du contexte très sensible lié aux attaques terroristes en France, ne pas s'éterniser pour assister aux premières compétitions.

À défaut de pouvoir marquer physiquement son soutien, M. Hollande pourrait se contenter, selon "Le Parisien", d'une lettre d'encouragements, personnalisée, signée de sa main et envoyée à chacun des 396 membres de la délégation tricolore.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.