La question du jour :

Faut-il prolonger l'état d'urgence?




Faut-il prolonger l'état d'urgence?
Des gendarmes déployés à Paris dans le cadre de l'opération Sentinelle

publié le samedi 16 juillet 2016 à 07h00

L'efficacité de l'état d'urgence en vigueur depuis le mois de novembre, dont François Hollande a annoncé la prolongation pour une durée de trois mois, est fortement mise en cause au lendemain de l'attentat meurtrier de Nice. Quelques heures après avoir confirmé la levée à la fin du mois du dispositif lors de son intervention du 14 juillet, le chef de l'Etat a fait marche arrière dès l'annonce du carnage survenu sur la promenade des Anglais.

Selon une source gouvernementale, la possibilité de mener des perquisitions administratives dans le cadre de l'état d'urgence, qui avait été suspendue en mai, va être réintégrée dans le projet de loi de prolongation qui sera présenté mardi en Conseil des ministres, puis examiné par le Parlement mercredi et jeudi, voire dès mardi soir selon des sources parlementaires.

"L'état d'urgence ne règle rien. Ca rassure, c'est tout. La force Sentinelle (qui mobilise entre 7.000 et 10.000 soldats depuis un an et demi, ndlr) ne règle rien non plus", a dit le député LR Georges Fenech, président de la commission d'enquête parlementaire sur les attentats de 2015. Dans son rapport publié mardi, la commission préconise notamment la refonte des services de renseignement et des unités d'intervention, ainsi que le durcissement de l'arsenal juridique pour les personnes condamnées pour terrorisme.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.