La question du jour:

Emmanuel Macron a-t-il encore sa place au gouvernement ?




Emmanuel Macron a-t-il encore sa place au gouvernement ?
Le ministre de l'Économie descend les marches de l'Élysée, le 6 juillet 2016.
A lire aussi

Orange avec AFP, publié le jeudi 07 juillet 2016 à 07h00

- Le Canard enchaîné révèle que le ministre de l'Économie pourrait annoncer sa démission le 12 juillet, lors d'un meeting consacré à son mouvement "En marche !". -

Emmanuel Macron s'apprête-t-il à tirer sa révérence pour se consacrer à son dessein politique ? Selon le Canard enchaîné, qui rapporte les propos d'un membre de son cabinet, le ministre de l'Économie "songe à annoncer son départ dès le 12 juillet.

Ce jour-là, il doit réunir à la Mutualité, à Paris, les militants de son nouveau mouvement, 'En marche !'".

Ce départ serait-il une nouvelle étape après le lancement de son mouvement "ni de gauche, ni de droite", début avril, dans la course à la présidentielle de 2017 ? "Après cet acte fondateur, même si Emmanuel n'annonce pas encore sa candidature à la présidentielle, je vois mal comment il pourra rester membre du gouvernement", assure un collaborateur à l'hebdomadaire.

Interviewé par Le Point, le sénateur-maire PS de Lyon Gérard Collomb, qui soutient officiellement Emmanuel Macron, assure que le ministre "ne veut évidemment pas quitter le gouvernement le 12 juillet. Il ne va pas dire : 'Je pars tout de suite'". Et d'estimer auprès du Canard Enchaîné : "Si, comme c'est probable, Hollande, au lendemain de la primaire, ne décolle toujours pas dans les sondages, Emmanuel aura un boulevard devant lui pour la présidentielle."

ACQUÉRIR DE L'EXPÉRIENCE

Non encarté au PS, si Emmanuel Macron, ministre seulement depuis septembre 2014, quitte le gouvernement, il pourrait ne pas pouvoir se présenter à la primaire de "La belle alliance populaire" de Jean-Christophe Cambadélis, prévue en janvier 2017. Ce n'est néanmoins pas du tout son intention. "Les primaires, c'est la preuve du faible leadership de chaque côté", assurait le ministre au Figaro, pendant un déplacement dans le Pas-de-Calais en début de semaine.

Hasard du calendrier, l'ancien chef de l'État, Valéry Giscard d'Estaing, s'est, lui aussi, épanché, dans un entretien à Yahoo !-Science Po TV, sur une possible candidature du ministre de l'Économie en 2017. Et son avis est tranché : il doit, selon VGE, acquérir davantage d'"expérience" et mener une longue carrière de ministre s'il souhaite se lancer éventuellement dans une campagne. Le slogan "Place aux jeunes" est "justifié mais doit être complété", explique l'ancien président. Pour lui, le slogan devrait plutôt être "Place aux jeunes compétents !".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU