La question du jour :

Grèves : craignez-vous une paralysie de la France ?




Grèves : craignez-vous une paralysie de la France ?
Des poubelles entassées à Paris lors d'une précédente grève, le 8 octobre 2015. (Illustration)

publié le jeudi 09 juin 2016 à 07h00

- Grève SNCF, Air France, mobilisation grandissante dans le secteur des déchets... À la veille du coup d'envoi de l'Euro-2016, l'exécutif peine à éteindre la grogne social.

-

Les nombreux supporters attendus en France durant l'Euro-2016 pourront-ils prendre le train et l'avion ? Subiront-ils les poubelles débordantes dans les rues de Paris ? La grève SNCF a été reconduite ce jeudi 9 juin à l'appel de Sud-rail et Force ouvrière pour la 9e journée consécutive malgré les appels de François Hollande et Manuel Valls à cesser le mouvement. Il devrait y avoir en moyenne 4 TGV sur 5 en circulation, un train sur deux sur les lignes Transilien et Intercités, et 6 TER sur 10, selon les prévisions de la SNCF. Mercredi, la direction recensait encore 8,3% de grévistes, tous personnels confondus, dont une forte proportion de conducteurs, malgré un projet d'accord sur le temps de travail consacrant le maintien des règles internes actuelles (RTT, repos) et en améliorant d'autres (travail de nuit).

Les cheminots ne sont pas les seuls à se mobiliser. Agacés par le silence du président, à qui ils ont adressé un courrier le 20 mai pour être reçus "rapidement", les syndicats contestataires se montrent déterminés à maintenir la pression contre la loi Travail dans d'autres secteurs. Dans certains arrondissements de la capitale, les déchets s'accumulent. Deux des principaux sites de traitement de la région parisienne étaient bloqués mercredi, ainsi que l'incinérateur de Fos-sur-Mer, qui traite les ordures ménagères de Marseille, et deux autres en Ariège. La collecte et le traitement des déchets sont également à l'arrêt à Saint-Étienne (Loire). Dans les raffineries, l'espoir du groupe Total de redémarrer celles de Donges et Feyzin a fait long feu, et celle de Gonfreville-l'Orcher, dans la zone industrielle du Havre, est aussi toujours à l'arrêt. Des actions sont également annoncées jeudi dans l'énergie et les ports. Quant à la grève des pilotes qui menace à Air France, du 11 au 14 juin, les échanges avec la direction n'ont pas permis pour l'instant de la désamorcer. Les syndicats affichaient mercredi leur "pessimisme" sur l'issue des négociations portant sur des revendications internes.

D'autre part, le 14 juin prochain se tiendra une nouvelle journée d'action contre la loi Travail à Paris. Les deux seuls matches de la journée sont programmés à Bordeaux (Autriche-Hongrie) et à Saint-Étienne (Portugal -Islande). Ces grèves sont "un sujet sur lequel nous n'avons aucune prise, mais qui nous inquiète", a avoué mercredi Jacques Lambert, président du comité d'organisation de l'Euro-2016.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.