La question du jour :

Inondations : êtes-vous satisfait de l'action des pouvoirs publics ?




Inondations : êtes-vous satisfait de l'action des pouvoirs publics ?
Manuel Valls à Crosne (Essonne), le 4 juin 2016

publié le lundi 06 juin 2016 à 07h00

La menace d'importantes inondations en Normandie s'éloigne progressivement, une semaine après le début des intempéries qui ont fait quatre morts, 24 blessés et des dégâts dont le coût pourrait dépasser le milliard d'euros. L'heure est désormais aux questions pour les sinistrés, alors que certaines défaillances commencent à être pointées du doigt.

À Paris, le niveau de la Seine a pendant quelques heures été mal calculé, en raison d'un problème de capteur à la station hydrométrique de Paris-Austerlitz. Le ministère de l'Environnement est ainsi resté jusqu'à vendredi midi sur une prévision de pic de 5,30 à 5,90 mètres. L'erreur ne sera détectée que vendredi matin, et l'estimation de pic relevée à 6,30 m - 6,50 m à la mi-journée par le ministère.

DES ALERTES SUFFISANTES?

Dans certaines villes d'Île-de-France, comme à Longjumeau, les dégâts ont été considérables. La maire LR de la ville a émis quelques réserves quant aux avertissements des autorités. "Si nous avions été prévenus de l'ampleur de la crue, on aurait pu enlever plus de véhicules" a témoigné Sandrine Gelot-Rateau. Le préfet Michel Cadot considère quant à lui qu'à sa connaissance, "les maires de Seine-et-Marne, de l'Essonne et du Val-de-Marne ont pu anticiper très correctement l'évacuation des habitations". ""C'est un événement exceptionnel, donc c'est normal qu'il y ait un peu de désorganisation", a également tempéré la présidente LR de la région Île-de-France, Valérie Pécresse, qui a néanmoins soulevé la question des bassins de rétention. Les quatre lacs-réservoirs censés protéger la capitale et son agglomération n'ont pas pu empêcher les inondations, pour la simple raison qu'ils étaient déjà proches de la saturation jeudi.

Lundi, au ministère de l'Intérieur, le Premier ministre doit faire un point complet de la situation avec les ministres de l'Environnement Ségolène Royal, de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, des Finances Michel Sapin, des Collectivités territoriales Jean-Michel Baylet et de l'Economie Emmanuel Macron ainsi que le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll. A l'issue de cette réunion, Manuel Valls se rendra à Montargis, sous-préfecture du Loiret sévèrement touchée par les inondations.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.