La question du jour:

2017 : la droite vous paraît-elle une alternative crédible ?




2017 : la droite vous paraît-elle une alternative crédible ?
François Hollande et Nicolas Sarkozy sur le perron de l'Élysée le 15 novembre 2015.

Orange avec AFP, publié le jeudi 05 mai 2016 à 07h00

Alors que François Hollande est au plus bas dans les sondages, l'opposition de droite ne semble pas être une alternative crédible pour les Français selon un sondage BVA.

La prochaine élection présidentielle se déroulera les 23 avril et 7 mai 2017 a annoncé mercredi 4 mai le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll. Le prochain président de la République a désormais un an pour convaincre les Français.

Si le maire Les Républicains de Bordeaux Alain Juppé et Emmanuel Macron sont les favoris des sondages, François Hollande semble être déjà en campagne. Président le plus impopulaire de la Ve République, il a ardemment défendu mardi le bilan de son quinquennat et fait miroiter une nouvelle baisse d'impôts, dans un discours aux accents de campagne présidentielle, à un an de l'échéance de 2017.

Alors que François Hollande assurait le 14 avril dernier sur France que la France allait "mieux" et que le gouvernement multiplie les mesures sociales, "cadeaux électoraux" estime l'opposition, comme dernièrement la hausse de la prime annuel des enseignants du primaire, les Français ne sont pas convaincus. Selon un sondage BVA* diffusé mercredi pour le cabinet BC Consulting, 81% des Français jugent le bilan du chef de l'État est "négatif", contre 17% d'un avis contraire. Si les proches de la droite le jugent massivement négatif (92%), c'est aussi le cas de 58% de ceux de la gauche. Seul un Français sur sept (15%) voit la situation économique du pays s'améliorer depuis quelques mois. Pour 48%, elle n'évolue pas et, pour 36%, elle se détériore au contraire. Les deux tiers des personnes interrogées sont pessimistes pour les mois à venir : 66% pensent que la situation sera "moins bonne" qu'aujourd'hui à la fin du mandat de François Hollande, contre 30% pour lesquelles elle sera "meilleure". La situation va s'améliorer pour 53% des sympathisants de gauche, mais pour 21% seulement de ceux de la droite.

- La droite ne ferait pas mieux -

Les jugements négatifs à l'encontre de François Hollande ne profitent pas à l'opposition dans le domaine économique. Seuls 24% des Français pensent que la situation économique et sociale serait meilleure si Les Républicains étaient au pouvoir. Elle serait "ni meilleure ni moins bonne" pour 50% et moins bonne pour 25%. Jugements encore plus sévères dans l'hypothèse où le Front national serait au pouvoir : seules 18% des personnes interrogées pensent que la situation serait meilleure, contre 55% "moins bonne" et 26% "ni meilleure ni moins bonne".

Enfin, les statistiques du chômage suscitent la méfiance de 65% des Français pour qui elles reflètent "plutôt mal" la situation, contre 33% d'un avis contraire. Méfiance à droite, avec 68% d'avis négatifs, mais aussi à gauche (51%) et surtout des proches du Front national (85%).

* Enquête réalisée en ligne les 28 et 29 avril auprès d'un échantillon de 1.116 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.