Yvelines : Douillet met en garde Wauquiez contre les "adhésions suspectes" à LR

Yvelines : Douillet met en garde Wauquiez contre les "adhésions suspectes" à LR
David Douillet le 11 mars 2015 à Vincennes.

Orange avec AFP, publié le vendredi 12 octobre 2018 à 15h00

Le président sortant de la fédération Les Républicains (LR) dans les Yvelines, David Douillet, s'inquiète d'au moins 80 "adhésions suspectes" au parti dans son département, à la veille de l'élection de son successeur. Selon le Journal du dimanche (JDD), il a écrit au président du parti, Laurent Wauquiez.

L'une des deux candidats à la succession de l'ancien judoka, Alexandra Dublanche, s'était déjà inquiétée de "l'explosion" des adhésions dans la circonscription de son rival, Pierre Bédier.

Alors que les adhérents de LR dans les Yvelines élisent le successeur de David Douillet ce week-end, celui-ci a écrit au numéro 1 du parti, Laurent Wauquiez, pour dénoncer "ce qui ressemble fort à des irrégularités" dans son département. Fin septembre, Le Canard enchaîné et Marianne avaient déjà souligné le nombre d'adhésions croissant dans le fief de Pierre Bédier, l'un des deux candidats, soutenu par Laurent Wauquiez.



"À la suite d'articles de presse suggérant de fausses adhésions et des fraudes sur la liste électorale en vue du prochain scrutin (...) j'ai vérifié le fichier de nos adhérents yvelinois", explique David Douillet dans le courrier que le JDD affirme, vendredi 12 octobre, s'être procuré. "J'ai constaté ce qui ressemble fort à des irrégularités". L'élu cite l'exemple "15 nouveaux adhérents qui ont tous la même adresse mail alors qu'ils ont des adresses postales différentes". Ce phénomène se répète avec onze adresses mail différentes, affirme l'hebdomadaire.

"J'espère me tromper"

Au total, David Douillet recense 80 "adhésions suspectes", qu'il explique avoir repérées "sans avoir examiné de manière approfondie le fichier de notre fédération. J'espère me tromper", écrit ce proche de Valérie Pecresse. "À la veille de quitter mes fonctions à la tête de la fédération, je ne voudrais pas être accusé d'avoir laissé certaines personnes fausser le scrutin des 13 et 14 octobre", souligne le champion olympique. Il demande donc à Laurent Wauquiez "de faire procéder à une vérification et le cas échéant à un nettoyage des listes électorales des différentes circonscriptions de la fédération des Yvelines". La direction de LR, sollicitée par le JDD, indiquait vendredi matin ne pas avoir encore reçu le courrier.

Fin septembre, Alexandra Dublanche, vice-présidente du conseil régional d'Île-de-France et proche de la présidente Valérie Pécresse, indiquait avoir saisi les instances du parti pour qu'elles contrôlent "la sincérité de la liste des adhérents". Dans les jours précédents, Marianne et Le Canard enchaîné avaient fait état d'un nombre d'adhésions en forte hausse, au cours des derniers mois, dans la 8e circonscription des Yvelines, celle de Mantes-la-Jolie, fief de Pierre Bédier, qui en a été le maire pendant huit ans. Selon Marianne, le nombre d'adhérents aurait bondi de "168 adhérents fin 2017" à "609" en septembre. Soit "plus de 262%" d'augmentation.

Pierre Bédier balaie les accusations

Alexandra Dublanche avait réagi dans la presse locale en pointant notamment du doigt l'adhésion au parti de "10 nouveaux adhérents avec le même mail ou la même adresse". "Des pratiques politiques d'un autre temps", selon elle. "Si ces faits sont avérés, c'est très grave. J'ai donc saisi la Haute autorité pour contrôler la sincérité de la liste des adhérents LR dans les Yvelines et faire toute la lumière sur ces faits", indiquait-elle à l'AFP le 27 septembre.

La veille, dans un mail, Pierre Bédier rassurait les adhérents de la fédération. Parlant de "médiocres accusations" et d'"affirmations malhonnêtes" relevant "d'une volonté délibérée de nuire", il indiquait avoir lui aussi adressé un "recours à la Haute autorité des Républicains afin de faire toute la lumière sur la divulgation de nos fichiers à des journalistes et d'engager les actions de protection nécessaires". "Ceux qui font tout pour déstabiliser notre mouvement doivent savoir que je n'accepte pas que l'on tente de semer le trouble dans notre famille politique par des calomnies injurieuses et blessantes", a-t-il écrit.



Dans les Yvelines, département traditionnellement ancré à droite, LR compte quelque 4.600 adhérents. L'élection doit avoir lieu les 13 et 14 octobre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.