Wauquiez sur Sarkozy: "Mis en examen ne vaut pas culpabilité"

Wauquiez sur Sarkozy: "Mis en examen ne vaut pas culpabilité"

Le président des Républicains Laurent Wauquiez, lors d'une réunion publique à Toulon, le 6 décembre 2017

AFP, publié le jeudi 22 mars 2018 à 10h12

"Mis en examen ne vaut pas culpabilité", a réagi mercredi Laurent Wauquiez lors d'un dîner avec l'équipe dirigeante des Républicains, après la mise en examen de Nicolas Sarkozy dans l'enquête sur des soupçons de financement libyen de sa campagne de 2007.

"Mis en examen ne vaut pas culpabilité. Dans bien d'autres cas, cela s'est fini par un non-lieu", a déclaré M. Wauquiez mercredi soir lors d'une réunion de l'équipe dirigeante du parti, selon des propos rapportés par son entourage.

Mardi, Laurent Wauquiez avait dénoncé une garde à vue "humiliante et inutile" pour l'ancien chef de l'Etat. Mais "sur le fond du dossier, je fais confiance à la justice", écrivait le successeur de M. Sarkozy à la présidence des Républicains.

M. Sarkozy, qui nie les faits qui lui sont reprochés, a été mis en examen mercredi soir dans le cadre de l'enquête sur les soupçons de financement libyen de sa campagne électorale pour la présidentielle de 2007, pour "corruption passive", "financement illégal de campagne électorale" et "recel de fonds publics libyens", selon une source judiciaire.

"Amitié et fidèle soutien à Nicolas Sarkozy dans cette épreuve", écrit de son côté, sur Twitter, Eric Woerth, ancien ministre de Nicolas Sarkozy et député de l'Oise.

Ancien trésorier de la campagne de 2007, M. Woerth a reconnu devant les enquêteurs que de l'argent liquide avait circulé au sein de l'équipe de M. Sarkozy et en a attribué l'origine à des dons anonymes reçus par courrier. D'autres témoignages contredisent cette hypothèse.

"Vous pouvez compter sur l'affectueux soutien et l'estime confiante de tous ceux qui, innombrables et anonymes, connaissent votre amour de la France et savent combien vous avez consacré votre vie au service du Bien commun et de la protection de notre peuple", a de son côté tweeté l'un des vice-présidents de LR Guillaume Peltier.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
51 commentaires - Wauquiez sur Sarkozy: "Mis en examen ne vaut pas culpabilité"
  • certes mis en examen ne veut pas dire coupable,mais cela fait une tache de plus pour LR...et de taches n'en manquent pas depuis quelques années...

  • Juste coupable d'avoir mis ses ministres sur écoute ?? ... c'est bien ça ??

  • Il y a beaucoup de choses étranges dans "l'affaire des fonds libyens".
    On imagine assez mal pourquoi Zied Takhedine inventerait de toutes pièces le transfert de 5 millions qu'il dit avoir effectué en personne. Que la rupture entre N. Sarkozy et M. Kadhafi et finalement l'assassinat de celui-ci aient ruiné certaines de ses entreprises et qu'il ait voulu se venger n'explique pas qu'il s'accuse de complicité dans une fraude; on peut en effet douter qu'il en soit réduit à chercher un moyen d'être logé en prison.
    Quand E. Woerth explique que des dons anonymes ont permis de distribuer de l'argent liquide à des collaborateurs, on peut le croire pour le travail au noir, mais plus difficilement en ce qui concerne de généreux donateurs qui ne se seraient jamais fait connaître et n'auraient rien demandé en contrepartie... Peut-être ces généreux donateurs étaient-ils des milliers donnant pour leur idole des sommes si modestes qu'ils ne croyaient pas utile de s'identifier, mais franchement, j'en doute.
    De toute façon, que l’argent libyen ait existé ou non, que N. Sarkozy ait été au courant ou non, il sera à peu près impossible de prouver quoi que ce soit, donc, si on ajoute le mauvais effet à l'international d'une condamnation, l'issue la plus probable est un non lieu.
    N. Sarkozy voulait une justice plus sévère et a fait durcir les gardes à vue; il a donc dû être très déçu quand les policiers du pôle financier l'ont renvoyé chez lui pour la nuit. ;-)
    La mise en examen de l'ancien président de LR réduit encore sa crédibilité auprès des cadres actuels; il constitue de moins en moins une référence à laquelle L. Wauquiez pourrait être comparé. Au delà de ses déclarations amicales, le président d'Auvergne-Rhône-Alpes est probablement satisfait de la tournure des événements.

  • Je me pose la question : que fait un clown comme moi .Mis en examen ? aller il faut dire EXACTEMENT ce que ;;;;;

    Vous avez peu de malchance de vous expliquer devant un juge politique de gauche pour une affaire politique de droite

  • triste personnage L.Wauquier il à oublié qu'il avait condamné G.Darmanin et avait demandé sa démission./