"Vous n'êtes pas le professeur et nous ne sommes pas les élèves", la passe d'armes entre Emmanuel Macron et Edwy Plenel

"Vous n'êtes pas le professeur et nous ne sommes pas les élèves", la passe d'armes entre Emmanuel Macron et Edwy Plenel©Capture BFMTV

Source Le Huff Post, publié le dimanche 15 avril 2018 à 22h00

Jean-Jacques Bourdin avait promis de ne pas ménager le président de la République. Mais c'est Edwy Plenel qui a le plus malmené Emmanuel Macron lors de son entretien de ce dimanche soir diffusé sur BFMTV et Mediapart.

Pendant la première heure de cette interview inédite, le chef de l'Etat et le fondateur du site d'investigation n'ont eu de cesse d'échanger petites piques et grosses escarmouches.



Principal accrochage entre les deux hommes : Emmanuel Macron n'a pas du tout apprécié le ton de la question d'Edwy Plenel qui lui reprochait d'avoir "divisé" le pays en multipliant les fronts sociaux (voir notre vidéo ci-dessus). "Vous avez appelé votre mouvement En Marche, n'auriez-vous pas dû l'appeler 'En Force'?", l'a attaqué Edwy Plenel. "C'est une question ou c'est un plaidoyer?", lui a rétorqué le président de la République, contestant "l'orientation" d'une formulation "biaisée".

Bousculé par Edwy Plenel sur son manque d'effort pour combattre l'évasion fiscale, Emmanuel Macron n'a pas résisté à l'envie de renvoyer son détracteur à ses propres soucis avec le fisc. "Vous aussi vous avez décidé de vous affranchir des règles fiscales", a ironisé le président de la République dans une allusion au refus de Mediapart de payer une part de TVA que l'entreprise contestait, s'attirant un redressement fiscal. Une attaque "indigne" selon Edwy Plenel.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.