"Vous êtes bizarre dans le dialogue" : Macron face à la foule à Bagnères-de-Bigorre

"Vous êtes bizarre dans le dialogue" : Macron face à la foule à Bagnères-de-Bigorre
Emmanuel Macron, le 19 juillet 2019, à Pau

Orange avec AFP-Services, publié le samedi 20 juillet 2019 à 11h57

Le chef de l'Etat a déambulé dans les rues de Bagnères-de-Bigorre, s'autorisant plusieurs discussions à bâtons rompus avec des passants.

La scène était devenue rare. Emmanuel Macron a pris un bain de foule à l'occasion de son passage dans les Hautes-Pyrénées, vendredi 20 juillet, profitant de l'occasion pour aborder plusieurs sujets d'actualité.

Interpellé par un passant, le président de la République a défendu le projet de réforme des retraites, dont les grandes lignes ont été présentées à l'occasion de la remise du rapport Delevoye, jeudi 18 juillet. "Regardez la réforme. Telle qu'elle est portée, telle qu'elle est expliqué, il y a beaucoup plus de justice". "On peut être justes envers les gens si aussi on produit", lance t-il à son interlocuteur, avant d'ajouter : "Vous êtes bizarre dans le dialogue. Vous appelez au dialogue, vous dites 'Je suis pas d'accord avec vous' et puis ensuite vous partez".



Macron "très préoccupé" par la disparition à Nantes

Le président de la République a également répondu à une question au sujet de Steve Maia Caniço, disparu depuis le 21 juin après une intervention des forces de l'ordre à Nantes durant laquelle plusieurs personnes étaient tombées dans la Loire. L'homme de 24 ans n'a plus donné signe de vie depuis. "Je suis très préoccupé par cette situation, et il faut que la transparence soit faite. Mais je remets aussi les choses en perspective (...) il ne faut pas oublier non plus le contexte de violence dans lequel notre pays a vécu", a commenté Emmanuel Macron.

"Il faut garder à l'esprit que si nos policiers ont été mis dans cette situation, c'est que y a aussi des concitoyens qui ont été très violents", a t-il par ailleurs ajouté.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.