Votes à l'Assemblée : Christophe Castaner recadre les députés LREM absentéistes

Votes à l'Assemblée : Christophe Castaner recadre les députés LREM absentéistes
Christophe Castaner à Cheverny, le 8 septembre 2021.

publié le mardi 26 octobre 2021 à 16h33

La semaine dernière, le vote sur l'article 2 du projet de loi "vigilance sanitaire" n'a été adopté qu'avec une voix d'avance.

La présence des députés LREM lors des vote n'est pas facultative. Le patron du groupe à l'Assemblée nationale, Christophe Castaner, a recadré ses troupes mardi 26 octobre, selon des sources parlementaires.

La semaine dernière, le vote en première lecture du controversé texte "vigilance sanitaire" a failli tourner au couac pour la majorité.

Christophe Castaner avait déjà, récemment, alerté les "marcheurs" en réunion de groupe sur l'importance de la mobilisation en séance. Visiblement excédé, il a cette fois-ci ciblé spécifiquement les absents lors de ce vote. Il a d'ailleurs demandé la liste des députés présents, celle des élus de permanence mais absents, et celle des députés n'ayant jamais répondu aux sollicitations du groupe, a précisé l'une de ces sources.


"Il a rappelé que le collectif entier compte sur les députés qui doivent être là sinon ça met en danger la majorité et donc aussi le gouvernement et le président de la République", a fait valoir une autre source parlementaire. 

L'examen du projet de loi "vigilance sanitaire" qui prévoit notamment l'extension jusqu'à fin juillet 2022 du pass sanitaire, a failli tourner au fiasco pour la majorité, dans la nuit de mercredi à jeudi, avec des votes très serrés. L'article 2 qui constitue le cœur du texte avec notamment les dispositions controversées sur le pass, a été adopté par seulement une voix d'écart (74 voix pour et 73 contre). Trois députés LREM avaient par ailleurs voté contre. Le vote final avait également été serré avec juste dix voix d'écart (135 pour, 125 contre et une abstention).

Il faut que "les députés tiennent mieux le banc", a jugé un membre du gouvernement.

Selon l'organisation interne au groupe, environ 90 députés sont de permanence lors de chaque séance, en plus des députés de la commission concernée par le texte en discussion en séance.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.