Vol à 350.000 euros : face à la polémique, Philippe "assume complètement"

Vol à 350.000 euros : face à la polémique, Philippe "assume complètement"
Édouard Philippe le 16 décembre à Paris.

Orange avec AFP, publié le mercredi 20 décembre 2017 à 08h12

Matignon a affrété pour 350.000 euros un avion d'un loueur privé afin de permettre au Premier ministre de rentrer plus vite de sa visite en Nouvelle-Calédonie et d'éviter de terminer le voyage dans un avion de l'Etat jugé trop inconfortable.



"Si vous aviez invité Édouard Philippe, je serais venu en métro, ça m'aurait coûté 1,90 ou 2 euros. Mais (...) je suis arrivé avec quatre véhicules, des motards, 15 personnes, avec un médecin et un transmetteur qui me suivent en permanence, parce que c'est le régime donné à un Premier ministre d'être systématiquement en mesure de réagir", a-t-il plaidé.

"Ça coûte redoutablement cher et j'en suis parfaitement conscient, j'en suis tellement conscient que j'essaie de faire en sorte, contrairement à ce que peut donner le sentiment de cette photographie sur le Tokyo-Paris, de limiter les frais", selon lui.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.