Violences conjugales : Adrien Quatennens exclu du Parti de gauche

Violences conjugales : Adrien Quatennens exclu du Parti de gauche
Adrien Quatennens à son retour à l'Assemblée nationale, le 11 janvier 2023.

publié le mardi 24 janvier 2023 à 20h32

La formation fondée par Jean-Luc Mélenchon et membre fondatrice de La France insoumise. a justifié sa décision par ses "principes et son programme combattant les violences faites aux femmes, et à la lumière de la communication qui renverse la charge de la violence".

Le député Insoumis Adrien Quatennens est exclu du Parti de gauche. "Le secrétariat exécutif national du PG décide de transformer la suspension d'Adrien Quatennens en exclusion", a annoncé mardi 24 janvier la formation fondée par Jean-Luc Mélenchon et membre fondatrice de La France insoumise dans un communiqué.

Le député du Nord était suspendu depuis le 20 septembre, au début des révélations de violences envers son épouse. Condamné à 4 mois de prison avec sursis pour violences conjugales mi-décembre, l'élu a été exclu de son groupe parlementaire La France insoumise jusqu'au 13 avril, mais est revenu à l'Assemblée nationale en tant que député non-inscrit le 11 janvier dernier.



Le parti a justifié sa décision par ses "principes et son programme combattant les violences faites aux femmes, et à la lumière de la communication qui renverse la charge de la violence". Il fait allusion à une interview télévisée donnée en décembre où Adrien Quatennens détaille les circonstances de la gifle assenée à son épouse et des multiples textos qu'il lui a adressés.



Une interview qui avait suscité l'indignation de plusieurs cadres insoumis, qui réclamaient que la décision de suspension pour quatre mois soit réévaluée. Le député Alexis Corbière a notamment évoqué une "clause de revoyure" avant son retour programmé dans le groupe. Des partenaires de la coalition Nupes ont estimé qu'il devait être définitivement exclu de LFI.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.