Zyed et Bouna : Taubira, «choquée» des propos tenus par Estrosi

par Libé Zap

La réaction du maire de Nice à l’affaire Zyed et Bouna ne passe pas. Christian Estrosi, qui a confondu sur iTélé deux affaires, a qualifié les deux adolescents, décédés sur un site EDF à Clichy-sous-Bois en 2005, de «délinquants», assurant à tort qu’ils étaient «en excès de vitesse». Sauf qu’ils étaient à pied.

«Ce sont deux gamins qui sortaient d'un match de football et qui, affolé de ne pas avoir leurs papiers sur eux, se sont mis à courir», défend Christiane Taubira. «Choquée que des responsables politiques puissent avoir des paroles aussi abjectes», la ministre estime «contestable» les jugements perpétrés à l'égard des décisions de justice.

Le député UMP des Alpes-Maritimes a cette affaire avec celle de Villiers-le-Bel, dans le Val d’Oise, où deux adolescents avaient commis des infractions en voulant échapper en moto-cross à des policiers, avant d’être renversés par une voiture de police.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.