Violences policières: pas de nouvelle institution de contrôle indépendante, mais plus de transparence

par LeHuffPost

Emmanuel Macron a annoncé à Roubaix la mise en place d'"une instance de contrôle parlementaire des forces de l'ordre", en réponse aux critiques visant l'IGPN et l'IGGN (police et gendarmerie) dont les rapports, a-t-il ajouté, seront désormais "rendus publics".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.