Violences: Cazeneuve condamne les "exactions" de "casseurs"

par BFMTV

Bernard Cazeneuve a condamné "les exactions" et "les débordements inacceptables" en marge des manifestations samedi à Nantes, Dijon et Toulouse six jours après la mort de Rémi Fraisse. Le ministre de l'Intérieur a fait état de 21 interpellations à Nantes et 13 à Toulouse.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.