Vif échange entre Jean-François Copé et Manuel Valls

par LCP

Mardi après-midi lors de la séance des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, Jean-François Copé a déclaré qu'il contestait "formellement le fondement juridique" du droit de vote des étrangers non communautaires. Le secrétaire général de l'UMP a notamment déclaré que "celui qui veut le même droit et devoir" qu'un citoyen français "demande alors à être naturalisé".

Ce à quoi le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a répondu qu'il ne fallait "pas utiliser le sujet du droit de vote des étrangers pour jeter les Français contre les immigrés".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.