Valls à Berlin : pour les politiques, «l'affaire est close»

par Libé Zap

«Close», «éteinte», «terminée». La polémique qui vise Manuel Valls et son voyage à Berlin semble prendre fin, quelques heures après l’annonce par le Premier ministre de son intention de rembourser une partie des frais du trajet. En tout cas, pour les politiques. A gauche comme à droite, les élus souhaitent en finir avec cette affaire. Même si certains, comme Xavier Bertrand, n’hésitent pas à lancer une dernière pique au chef du gouvernement.

«Faute avouée, à moitié remboursée !», ironise le député Les Républicains, détournant le fameux dicton. L’ancien ministre de l’Education, Luc Ferry, aurait lui souhaité que le Premier ministre ne rembourse rien. «Manuel Valls a tort de tomber dans le piège», souligne-t-il.

Un avis que ne partagent pas les socialistes. Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, «espère que cela va clore la polémique». «Cette affaire est éteinte, elle aurait dû être éteinte encore plus tôt», assure de son côté Karine Berger.

La présidente du groupe écologiste à l’Assemblée, Barbara Pompili, souhaite toutefois faire passer un message : «Il faut que chaque politique sache que plus rien ne passera.»

Vos réactions doivent respecter nos CGU.