Un duel PS/FN "dépend des hommes et des candidats" pour Gérard Longuet

par LCP

Concernant le FN, Gérard Longuet (UMP) considère que l'UMP doit adopter ce lundi, lors du bureau national du parti, "un discours par circonscription et à tous les électeurs du 1er tour". Il précise qu'il n'évoque pas là un accord entre l'UMP et le FN, considérant que "parler à tous les électeurs, ce n'est pas un accord".

Dans l'hypothèse d'un choix dans un duel PS/FN, l'ancien ministre de la Défense est "très heureux qu'il n'y en ait pas" dans sa région, "parce que ça dépend des hommes et des candidats". Tout cela tient selon lui "à la sensibilité des électeurs" : "moi je sais que je ne voterai pas mais il y a des électeurs qui sont dans mon camp qui voteraient, c'est la sensibilité des électeurs dans le secret de l'isoloir" précise-t-il vaguement. "C'est d'ailleurs pour ça qu'il y a des isoloirs" conclut-il.

Plus tard, il différencie "le fait important" que "Marine le Pen n'a pas jalonné ses propos politiques des provocations dont son père avait coutume".

Quant au duel entre Ségolène Royal (PS) et le dissident socialiste, Olivier Falorni, Gérard Longuet estime que "la probabilité la plus forte pour les électeurs de droite est qu'ils voteront pour le dissident", et ce "pour faire un pied de nez à la direction nationale du PS".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.