CVR : UMP : le retour de la machine électorale ?

par LCP

Invités :

Dominique Paillé, porte-parole de l'UMP

Hervé Mariton, Député UMP de la Drôme

Judith Waintraub, Journaliste au Figaro

Jean-Luc Parodi, Politologue

L’UMP a été créée le 23 avril 2002, suite au premier tour de l'élection présidentielle et en vue des législatives de la même année. Il s’agissait alors d'unir les forces politiques de droite, et de soutenir le président et candidat à sa propre succession, Jacques Chirac. C’est pourquoi le parti s’est d’abord nommé "Union pour la majorité présidentielle". Une fois les élections passées, ce nom perd sa raison d'être et devient "Union pour un mouvement populaire", regroupant le RPR, Démocratie libérale et des membres de l’UDF. Intronisé par Jacques Chirac, Alain Juppé est le premier président de l’UMP, avant Nicolas Sarkozy élu avec 85% de voix le 28 novembre 2004. Ce dernier a alors déjà en tête les élections présidentielles de 2007 et fait de son parti le dispositif principal de la conquête de la législature suprême.

Qu’en est-il de l’appareil UMP depuis l’élection de Nicolas Sarkozy à la présidence de la République ?

La direction collégiale est-il un mode de gestion qui convient aux militants ?

Quelle est l’influence actuelle de Nicolas Sarkozy sur le parti qui l’a porté au pouvoir, et qui jouera un rôle pas moins déterminant en 2012 ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.