Turquie: le journalisme alternatif pour contrer la répression

par afp

Plus de 100 journalistes derrière les barreaux, 170 organes de presse fermés : depuis le coup d'Etat qui a visé le président Erdogan en juillet dernier, la purge n'a pas épargné la presse turque. Résultat : les médias traditionnels ne prennent plus de risque, et pour avoir une information pluraliste en Turquie, la nouvelle liberté, c'est Internet.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
0 commentaire - Turquie: le journalisme alternatif pour contrer la répression
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]