Thévenoud, une fois de plus lâché par les socialistes

par Libé Zap

La commission des infractions fiscales (CIF) a porté plainte pour «fraude fiscale» contre Thomas Thévenoud. L'ancien secrétaire d'Etat a été contraint de quitter le gouvernement de Manuel Valls en septembre 2014 pour avoir omis de déclarer ses revenus. Et il a beau répéter être «à jour de [s]es obligations de déclarations et de paiements», rien n’y fait : les socialistes ne le défendent plus.

Invitée sur RTL, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, a assuré mardi matin qu’«il aurait dû démissionner de son mandat de député lorsque l'affaire a été révélée». «Personne ne peut l'obliger à quitter l'Assemblée nationale. Il a été élu. A lui de savoir s'il peut assumer ses responsabilités de manière sérieuse, y compris vis-à-vis de ses électeurs», a-t-elle précisé. Un discours qu’on retrouve aussi chez François Rebsamen. Le ministre du Travail estime qu'il s'agit d'une «procédure traditionnelle». «C'est Bercy. C'est l'administration. Elle fait son travail. Il n'y a pas d'acharnement envers Monsieur Thévenoud».

Vos réactions doivent respecter nos CGU.