Syrie : le résumé du débat à l'Assemblée en 5 minutes

par LCP

Jean-Marc Ayrault a ouvert ce débat sans vote mercredi à l’Assemblée. Le Premier ministre a justifié la position de la France "dans l’action". "Si nous ne mettons pas un coup d’arrêt il n’y aura pas de solution politique" a exprimé le Premier ministre devant les députés. Au cours de son intervention, Jean-Marc Ayrault a admis qu’une "autorisation explicite du conseil de sécurité de l’ONU serait souhaitable". Une phrase applaudie par une partie des députés de l’opposition. "Nous souhaitons le départ de Bachar al-Assad" a martelé Jean-Marc Ayrault, tout en répétant "nous n’agirons pas seuls".

Après lui, Christian Jacob

Vos réactions doivent respecter nos CGU.