Sur le cas Abad, le gouvernement a bien bossé ses éléments de langage

par LeHuffPost

Quelques jours après les accusations de viol portées par deux femmes à l'encontre du nouveau ministre Damien Abad et relayées par Mediapart, le gouvernement et les membres du parti présidentiel défendent leur position, sans prendre de risque.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.