Stéphane Le Foll : «Si j’interdis [les pesticides], j’ai une alternative»

par libezap

Alors que le débat sur le projet de loi biodiversité a débuté mardi à l’Assemblée nationale, Stéphane Le Foll persiste et signe. Opposé à «l’interdiction brutale» des pesticides et néonicotinoïdes, le ministre de l’Agriculture a plaidé sur le plateau de BFM TV pour «une stratégie de changement des modèles de production» dans l’agriculture française. «Dans ce débat, je veux qu’on assume une responsabilité qui est de faire tout pour ne pas utiliser – ou utiliser le moins possible – de pesticides et de néonicotinoïdes», a-t-il martelé face à Jean-Jacques Bourdin. Néanmoins, Stéphane Le Foll assure préférer la réflexion à l’empressement : «Si j’interdis, j’ai une alternative. Si je n’en ai pas, je travaille sur l’alternative.»

Vos réactions doivent respecter nos CGU.