Sommet UE-Turquie, des discussions sous conditions

par libezap

Alors qu'Union européenne et Turquie se sont assises à la table des négociations à Bruxelles, la liste des entraves potentielles à un éventuel accord ne cesse de s'allonger. Trois sujets majeurs seront évoqués lors de ce sommet : la crise des migrants, la question syrienne, et le processus d'adhésion de la Turquie à l'UE.
Si l'Europe «est - avec la Turquie - dans une coopération absolument indispensable», Stéphane Le Foll reconnaît qu'un accord, puisque «négocié à vingt-huit», sera difficile à trouver dans l'immédiat. Marine Le Pen fustige un «chantage» d'Ankara. Pour Harlem Désir, secrétaire d'Etat chargé des Affaires européennes, cette discussion est soumise à trois conditions auxquelles la Turquie devra se plier : «le respect du droit international en matière de droit d'asile», la «lutte contre les réseaux de passeurs» et le «respect des règles européennes en ce qui concerne l'ouverture de chapitres de négociation» avec Bruxelles.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.