Sites nucléaires : les radars militaires ne "voient pas forcément les drones" en survol, reconnaît un général

par LCP

Le général Philippe Adam, membre de l'état-major de l'armée de l'air, a expliqué jeudi devant les députés que les radars militaires n'étaient pas calibrés pour repérer des drones à basse altitude. Un aveu troublant alors que, selon Greenpeace, près de 40 engins de ce type ont survolé en 2014 des centrales nucléaires.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU