Secret des Affaires : l'amendement supprimé... avec des regrets

par LCP

L’article avait déclenché une vive polémique, notamment de la part des journalistes d’investigation et des lanceurs d’alerte qui craignaient pour leur liberté d’enquêter et d’alerter. L’article 64 qui introduisait un "secret des affaires" a donc été supprimé ce vendredi matin pendant l’examen du projet de loi Macron. Mais le rapporteur général du texte a longuement exprimé sa déception face à ce recul. "Nous allons reculer, mais dans le but unique de mieux sauter" assure Richard Ferrand qui a lancé quelques piques contre les lanceurs d’alerte : "Que seraient la liberté d’expression et la capacité des lanceurs d’alerte s’il mettaient plus de six mois à s’apercevoir de l’e

Vos réactions doivent respecter nos CGU.