Rythmes scolaires : Peillon défend sa réforme

par LCP

A l’approche des élections municipales, le projet de loi sur les rythmes scolaires fait l’objet de toutes les critiques. L’association des maires de France réclame une remise à plat du financement. L’opposition, quant à elle, raille une taxe Peillon et demande un report de la réforme. Le ministre de l’Éducation nationale, qui a participé le 2 octobre à une réunion à l’Élysée sur le sujet, a vanté dans l’hémicycle le succès de sa bonne réforme.

Germain Andrieux

Vos réactions doivent respecter nos CGU.