Révision de la Constitution : "C'est du bricolage", reconnaît Cambadélis

par LCP

Invité mercredi de Questions d’info, Jean-Christophe Cambadélis a évoqué la difficile mise en oeuvre de la réforme constitutionnelle. Le premier secrétaire du Parti socialiste a assuré que l’exécutif et la majorité allaient "trouver un moyen" pour faire en sorte que le texte final "soit en conformité avec ce qui avait été dit" par François Hollande lors du Congrès de Versailles.

"Faire rentrer l’édredon dans la petite valise"

Estimant que la vraie question était celle de la constitutionnalisation de l’état d’urgence, Jean-Christophe Cambadélis a toutefois affirmé qu’il ne fallait pas supprimer l’article 2 de la révision sur la déchéance de nationalité : "Sinon, la droite a dit qu’elle ne voterait pas" la révision, a assuré le socialiste, qui rappelle la nécessité de réunir l’approbation de 3/5e des parlementaires. "C’est du bricolage", a-t-il reconnu

Vos réactions doivent respecter nos CGU.