Quand Nicolas Sarkozy compare les migrants à une fuite d'eau

par Libé Zap

La métaphore que Nicolas Sarkozy a fait sur les migrants lors d’un discours jeudi soir les militants du Val d’Oise réunis à l’Isle-Adam est d’un goût douteux. Pour évoquer le cas des migrants qui se font de plus en plus nombreux à tenter de fuir la misère et la guerre, il les a comparé à une fuite d’eau.

«C'est un peu, si vous voulez, comme une maison dans laquelle vous habiteriez, et il y a une canalisation qui explose, elle se déverse dans la cuisine. Le réparateur arrive et vous dit : "J'ai une solution. On va garder la moitié pour la cuisine, on va en mettre un quart dans le salon. Et, si ça ne suffit pas, on a en réserve la chambre des enfants"», a-t-il déclaré, le sourire au lèvres.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.